La consommation mondiale de poisson s'élevait à environ 179,2 millions de tonnes en 2018, selon le rapport biennal de la FAO "The State of World Fisheries and Aquaculture 2020" sur l'état des pêches et de l'aquaculture dans le monde.

La viande de poisson fait partie des viandes les plus consommées dans le monde.

En Afrique, toujours selon la FAO, la consommation moyenne de poisson par habitant est d'environ 9,4 kg par personne et par an, ce qui est bien inférieur à la moyenne mondiale qui se situe autour de 20,2 kg par personne et par an.

Selon les données de la FAO, l'Afrique importe plus de poissons qu'elle n'en exporte. En 2019, les importations de poissons en Afrique ont atteint 10,9 millions de tonnes, tandis que les exportations s’élevaient à seulement 2,7 millions de tonnes. Cela s'explique en partie par la croissance de la demande intérieure en poissons et produits de la mer, stimulée par la croissance démographique, l'urbanisation et l'augmentation des revenus dans de nombreux pays africains.

La production de poissons en Afrique reste donc insuffisante pour satisfaire cette forte demande en croissance, d’où le recours aux importations de poissons pour combler l'écart.

D'autre part, la surpêche dans les eaux territoriales de certains pays africains contribue à la diminution de la production de poissons, obligeant ces pays à importer du poisson pour répondre à la demande intérieure.

Entreprendre dans la pisciculture, ou l'élevage de poissons, est donc une idée d'entreprise prometteuse en Afrique, pour les raisons suivantes :

  • La forte demande de poissons en Afrique : Selon la FAO, la consommation de poisson en Afrique augmente de façon constante. En outre, la population africaine devrait atteindre 2,5 milliards d'habitants d'ici 2050, ce qui stimulera davantage la demande de poissons.
  • La croissance du marché de la pisciculture : La pisciculture est en pleine expansion sur le continent, avec un taux de croissance annuel moyen de 3,9 % entre 2010 et 2018.
  • La faible concurrence : Il y a, pour l’heure, une faible concurrence dans le secteur de la pisciculture en Afrique, ce qui offre des opportunités aux nouveaux entrants, de se positionner rapidement sur un marché en croissance.
  • Rentabilité élevée : La rentabilité de la pisciculture relativement élevée en raison des coûts de production relativement faibles en Afrique, ce qui permet de dégager des marges bénéficiaires intéressantes. De plus, le prix du poisson est relativement plus élevé en Afrique que dans d'autres régions du monde en raison de la forte demande.

Investir dans un projet de pisciculture est une idée d'entreprise très prometteuse en Afrique.

Les pisciculteurs peuvent également, en diversifiant leur activité, tirer des revenus de plusieurs sources dont :

  • Vente de poissons vivants : La vente de poissons vivants est la principale source de revenus des fermes piscicoles.
  • Vente de poissons transformés : Les poissons peuvent être transformés en produits tels que le poisson séché, fumé, en conserve ou en filet, ce qui peut constituer une source de revenus supplémentaire pour les pisciculteurs.
  • Vente d’alevins : Les alevins peuvent être vendus aux nouveaux pisciculteurs pour le démarrage de leur activité ou aux autres pisciculteurs, ce qui même constituer une source importante de revenus.

Le coût d'installation d'une pisciculture peut varier en fonction de la taille de la ferme piscicole, des équipements nécessaires, des espèces de poissons élevées, da localisation de la ferme et des coûts de la main-d'œuvre, entre autres.

Selon une étude de marché menée par AgriProFocus, le coût moyen d'installation d'une petite ferme piscicole en Afrique peut coûter entre 10 000 et 50 000 dollars US, soit environ 5 à 25 millions de francs CFA. Pour une ferme de taille moyenne, le coût peut être compris entre 50 000 et 100 000 dollars US, soit environ 25 à 50 millions de francs CFA.

Ces chiffres sont indicatifs et dépendant de plusieurs facteurs comme indiqué plus haut. Il convient de mener une étude pour avoir les coûts exacts dans votre pays avant de vous lancer.

L’élevage de poissons est devenu le secteur le plus dynamique de l'aquaculture en Afrique, selon le rapport "The State of World Fisheries and Aquaculture 2020" de la FAO.

Se lancer dans la pisciculture en Afrique est une idée d’entreprise rentable à terme, du fait de la demande croissance de poissons, des prix intéressants et des coûts d’entrée relativement abordables sur le continent.