Selon une étude de MarketsandMarkets, le marché mondial du ciment devrait atteindre une valeur de 1 364,7 milliards de dollars américains d'ici 2025, avec un taux de croissance annuel composé de 4,3 % entre 2020 et 2025.

En 2020, la Chine était le plus grand producteur de ciment au monde, avec une production de plus de 2,2 milliards de tonnes métriques, suivie par l'Inde avec environ 340 millions de tonnes métriques.

En Afrique, la demande de ciment est en augmentation, stimulé par la croissance du secteur de l’immobilier en Afrique.

Selon un rapport de la BAD, la production de ciment en Afrique a atteint 296 millions de tonnes en 2020, enregistrant une croissance annuelle moyenne de 5,7 % entre 2015 et 2020.

Le marché africain du ciment devrait continuer à croître à un taux annuel composé (TCAC) de 5,8 % sur la période allant de 2021 à 2026, selon un rapport de Mordor Intelligence.

Le marché africain du ciment soit actuellement caractérisé par une concurrence intense entre les grandes sociétés multinationales de ciment, telles que Dangote Cement, LafargeHolcim, HeidelbergCement, Cemex, Bamburi Cement et PPC, selon un rapport de la société de conseil Beroe Inc..

Sur le marché africain, les exportations de ciment en Afrique ont augmenté de 4,6 % en 2019, tandis que les importations ont diminué de 5,7 %, selon un rapport de la Société Financière Internationale.

Investir dans une cimenterie en Afrique est une idée d’entreprise économiquement viable pour les raisons suivantes :

Le secteur du ciment en Afrique à un potentiel de croissance significatif, avec un retour sur investissement (ROI) pouvant atteindre jusqu'à 30 % dans certaines régions d’Afrique, selon un rapport de la Banque africaine de développement.

Selon une étude de GlobalData, la demande de ciment en Afrique devrait augmenter à un taux de croissance annuel composé de 5,5 % entre 2021 et 2025, soutenue par des investissements massifs dans l'infrastructure et dans la construction de logements.

Selon la BAD, l'Afrique subsaharienne représente plus de 80% de la production de ciment en Afrique. En 2019, la production de ciment en Afrique subsaharienne était d'environ 252 millions de tonnes, sur un total de 308 millions de tonnes en Afrique.

Les importations de ciment en Afrique ont enregistré un recul de 5,7% en 2019, tandis que les exportations de ciment ont augmenté de 4,6%, selon un rapport de la Société financière internationale. Il existe donc un marché à l’exportation qui se développe et qui offrira plus d’opportunités aux cimentiers locaux dans les prochaines années.

Investir dans la production de ciment est sans conteste un investissement rentable en Afrique, au regard de la demande et des perspectives de croissance du marché du ciment en Afrique.

Les producteurs locaux de ciments peuvent tirer des revenus de plusieurs autres sources, notamment en proposant des produits, tels que des adjuvants, des mortiers, des pavés, des bétons spéciaux, etc.

Le marché africain du ciment jouit d’un potentiel inépuisable et il existe de la place pour les nouveaux entrants. La croissance du secteur de l’immobilier et l’urbanisation galopante en Afrique sont des atouts pour le l’industrie du ciment en Afrique.